10 - Meuble de cuisine "Ludivine"


Programme : « je souhaite un meuble de cuisine pour cacher mes instruments de cuisine tout en mettant en valeur certaines de mes épices, certaines de mes bouteilles... Et surtout, je souhaite pouvoir cuisiner sur ce meuble car je n’ai aucun plan de travail dans ma cuisine actuelle.»
- Surface: -
- Budget : 400 euro TTC en autoconstruction
- Localisation: Bordeaux (Gironde, 33)
- Phase: réalisé

Meuble destiné à trouver place au sol d’une cuisine d’appartement, il doit répondre à l’ensemble des contraintes citées ci-dessus, tout en gardant une esthétique sobre et contemporaine; à l’image de l’appartement, à l’image du maitre d’ouvrage...

L’idée et la conception du meuble sont simples et efficaces: nous interprétons chacun des trois besoins du maitre de l’ouvrage, pour les transformer en une composante esthétique participant à la volumétrie et aux proportions d’ensemble:

-Cuisiner :
Un plan de travail de 270cm de long sur 50cm de large se trouve sur la partie ouverte du meuble. S’il est destiné à recevoir certains outils, tel que le micro-onde ou le grille-pain, il est notamment conçu pour pouvoir réaliser confortablement la cuisine (hauteur 95cm du sol) et avoir l’espace nécessaire et suffisant à la réalisation de bons petits plats, pour les amis et la famille.
-Exposer: la partie haute du meuble est une partie ouverte. Elle se destine à exposer certains produits de la cuisine comme des épices, des bouteilles, des livres de recettes ou encore des outils de cuisine. La chef de cuisine l’organisera au gré des humeurs. Cette partie du meuble, dite d’ « exposition », est en porte à faux pour accueillir en partie basse un ensemble de deux tabourets, très utiles pour les petits déjeuners rapides du matin...

-Ranger:
Cette fonction correspond à la partie basse du meuble. Cette partie fermée s’organise selon quatre rangements en tiroir. Leur dessin s’inspire des proportions de la partie ouverte pour assurer l’équilibre d’ensemble au meuble. Les tiroirs, de mêmes dimensions (90cm x 50cm x 30cm), sont volontairement de grandes tailles pour accueillir les poêles et autres casseroles, souvent encombrantes et difficiles à ranger.
Ces trois composantes, organisées selon leurs fonctions et leurs usages, composent un meuble équilibré entre plein et vide. Les lignes étirées du meuble prennent place entre les cloisons de la cuisine : volontés esthétique et fonctionnelle, elles s’accommodent de l’espace à disposition et en optimisent les usages. La couleur laquée blanche, neutre et symbole de pureté, est choisie avec le maître de l’ouvrage, pour mettre en valeur les produits exposés. Le plan de travail et les rangements apparents se pareront ainsi des multiples couleurs de l’univers culinaires...

Le meuble est conçu pour en faciliter l’autoconstruction et la robustesse dans le temps. Doté d’un seul système mécanique (coulisses à billes pour les quatre tiroirs), il est entièrement réalisé en bois MDF de 22mm d’épaisseur. Ces panneaux, prédécoupés en atelier, sont ensuite assemblés par fixations mécaniques (vis et tasseaux), invisibles de l’extérieur. Une pâte à bois est positionnée sur l’ensemble des têtes de vis pour lisser les surfaces et appliquer une première couche d’impression. La laque est ensuite réalisée à l’aide de plusieurs couches. Un vernis ou durcisseur sera enfin tiré sur le plan de travail, pour en assurer la bonne finition et la résistance aux prouesses de la future cuisinière...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire